jeudi 16 août 2012

Les toupies en bois, plus fortes que Beyblade !


Qui dit vacances, dit souvenirs de vacances. 
Pas seulement dans la tête. 
Je veux parler de ces petites babioles diverses et variées que l'on ramène aux parents et amis, ou que l'on garde pour soi, comme autant de traces des endroits où l'on a été. 
Le must, c'est bien sûr les petits objets manufacturés, faits par les artisans locaux. 
Dans le coin de mes vacances, en Lozère et en Ardèche (cf épisodes précédents !), j'avoue que ces magiciens de l'artisanat n'étaient pas légion mais quand j'ai découvert les sculptures en bois d'une tourneuse sur bois, sur la route descendant de la Bastide jusqu'à Saint-Laurent-les-Bains, le coup de cœur a été immédiat ! 

Ah, les toupies en bois d'Élisabeth (ça fait très sujet du JT de Jean-Pierre Pernaut dit comme ça) ont de quoi faire pâlir d'envie tous les petits fans des Beyblade !



Pas besoin de lanceur, on pince la toupie entre le pouce et l'index, dans un sens ou dans l'autre, et ça tourne du tonnerre de dieu ! Pas besoin de vous dire qu'on est complètement accro à la maison, et pas seulement les enfants ! 
Cliquez ICI et  pour voir une petite démonstration vidéo 

Et l'ancêtre de la toupie Beyblade existe vraiment.
Élisabeth propose également ce genre de toupies en bois avec lanceur, mais elles sont super belles et j'avoue, me connaissant, que je n'aurais pas laisser mes enfants jouer avec, de peur qu'ils les abîment. 
C'est donc chez un autre tourneur sur bois (clic) que j'ai trouvé le modèle que vous pouvez voir sur ma première photo.
Le principe est enfantin : la toupie est propulsée par le déroulage d'un coup sec du fil, enroulé manuellement au préalable autour de l'axe de la toupie. 


Dans la petite salle d'exposition, jouxtant son atelier, Élisabeth propose bien d'autres objets encore, tels que des assiettes, des pendules, des vases (étanches, c'est mieux) et des champignons. 



La dame, qui tourne le bois depuis une trentaine d'années, est une passionnée. Très accueillante, elle n'hésite pas à faire une démonstration de son art aux visiteurs qui s'arrêtent chez elle. C'est ainsi que nous l'avons vue créer sur sa grosse machine-outil une toupie à partir d'un petit bloc de bois. La pièce est calée et tourne très vite horizontalement (contrairement au tour du potier qui tourne verticalement). Pas plus de 5 minutes lui sont nécessaires pour donner naissance au petit jouet ! Quelques coups d'outils bien placés sur le morceau de bois en rotation à grande vitesse suffisent à le débiter. 
C'est assez spectaculaire à regarder. 


Je ne connaissais pas du tout l'art du tournage sur bois, bien moins connu que la céramique ou la poterie, et j'ai été carrément bluffée ! D'autant plus que sur une matière dure comme le bois, l'erreur ne pardonne pas, contrairement à la terre glaise qui, elle,  peut être remodelée à l'envie.

C'est ainsi que se terminent les épisodes de mes vacances...
Rendez-vous sur Hellocoton !