mercredi 3 juillet 2013

Mon premier habit en couture : une jupe pantalon réversible à nouer !


Cela fait maintenant plusieurs mois que je co-anime (un bien grand mot) un atelier de couture/tricot/crochet le mardi après-midi, au sein d'une association caritative.
Étant bien entendu que je m'occupe surtout du crochet.

Au fil des séances, j'ai cependant appris à me servir des belles machines à coudre professionnelles (clic) et de la surjeteuse (re-clic), récupérées dans un lycée professionnel.
Jusqu'à présent, je m'en étais uniquement servi pour faire ce que j'appelle de la petite couture (du style des petits matelas que je vous ai montrés la dernière fois) mais je me suis enfin décidée à tenter la grande échelle quand ma collègue, spécialiste de la couture (une ancienne prof de couture en lycée technique), nous a proposé de copier le modèle d'une jupe pantalon réversible.
Ou un pantalon tablier, pourquoi pas. Je ne sais pas trop comment on doit l'appeler !


Un modèle qui nous a paru enfantin...
Ce morceau de tissu est coupé 4 fois, dans deux tissus différents (donc 2 de chaque).


Les 2 morceaux coupés dans le même tissu sont assemblés ensemble par une couture au niveau de l'arrondi (c'est là que se place l'entre-jambe).
La couture de l'entrejambe est ensuite surpiquée, pour plus de solidité.
Il faut préparer aussi 4 petites lanières qui seront insérées dans la couture, au niveau de la taille.

Ensuite, il ne reste plus qu'à coudre ensemble, endroit contre endroit les 2 morceaux obtenus des 2 tissus différents, par une couture qui fait tout le tour, en prenant soin de laisser une ouverture pour pouvoir retourner la pièce sur l'endroit.
Il faut également placer les lanières à l'intérieur, pour pouvoir les prendre dans les coutures.

Une fois la pièce retournée sur l'endroit, on surpique tout le tour sur l'endroit pour aplatir les bords (désolée pour les explications, c'est mon jargon de néophyte !) et on ferme aussi en même temps l'ouverture que l'on avait laissée.

J'ai choisi deux tissus très légers, des imprimés fleuris bleus, qui dormaient chez moi (comme les livres, parfois) au fond d'une malle.

De ce côté, les petites fleurs !

Non seulement, le modèle est réversible mais on peut aussi l'attacher de deux manières différentes.
Dans les deux cas, il y a deux nœuds à faire : un sur le devant et un sur le derrière.
Sur la première image, le nœud du devant a été fait en dernier, il est donc visible.
Sur l'image ci-dessus et celle ci-dessous, le nœud du devant a été fait en premier et le nœud de l'arrière se retrouve donc par dessus, donc visible.
Vous suivez ? 
Non ? C'est normal.
Je ne vous cache pas que pour les premiers essayages, il faut un peu réfléchir sous peine de s'emmêler les pinceaux dans le nouage !


C'est un modèle très original et parfait pour l'été !
Le seul inconvénient, c'est pour aller au petit coin... obligée de tout enlever, c'est-à-dire de tout dénouer et donc de tout renouer après. Ce n'est pas super pratique, je vous l'accorde.

J'en profite pour vous montrer 2 jolies paires de boucles d'oreilles en porcelaine, réalisée par Kahina de la boutique By Loumi sur etsy. Elles sont toutes légères !



Ne vous inquiétez pas, fidèles lecteurs et trices, ce blog ne va pas se transformer en blog couture.
Aucun risque !
Malgré la satisfaction que m'a procurée ce premier essai, je n'aurai pas de temps supplémentaire à accorder à une nouvelle passion, en plus de la lecture et du crochet, et mon choix est déjà fait depuis longtemps. ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !