mardi 23 février 2016

Mon pull doudou rose dans lequel il fait bon se lover...


 
Je peux compter sur les doigts d'une seule main les fois où j'ai tricoté un habit pour moi...
Le tricot, je maîtrise les bases depuis que ma maman m'a appris quand j'étais petite. J'ai eu quelques écharpes à mon actif. Classique.
Je n'ai pas persévéré à l'époque et j'ai retouché des aiguilles vers la trentaine, à l'approche de la venue de mon premier enfant. Classique aussi.
Layette et petites couvertures. Et aussi quelques petits habits pour poupées, notamment Happy to see you.
Puis j'ai appris à crocheter et j'ai alors remisé mes aiguilles.
La palette des possibles me semblait nettement plus large avec un crochet (sacs, petits animaux, etc.)

L'envie de me remettre au tricot s'est mise à me titiller il y a quelques temps, à force de côtoyer une collègue à l'atelier couture/tricot du mardi après-midi. Fervente tricoteuse, elle me fait à chaque fois envie avec les différents habits qu'elle réalise. Essentiellement pour ses petits-enfants excepté dernièrement où je l'ai vue s'attaquer à un modèle de pull femme qui m'a immédiatement fait de l'œil.
Un modèle issu d'un catalogue Phildar de 2012 (femme automne hiver, n° 75).
J'ai flashé.

Le modèle se tricote en principe en "laine mohair soie" de chez Phildar (il me semble qu'elle ne se fait plus). Ma collègue l'a fait en Phil Light, doublé. Quant à moi, je me suis procurée de l'Alpaca silk brushed de Drops, qui me semble assez proche du Phil Light.

J'ai également doublé le fil et j'ai suivi les indications pour la taille 1, 34/36.
Au final, le pull est plus large qu'il ne devrait l'être (heureusement que j'ai fait la plus petite taille !), si je compare ce que j'ai fait avec le visuel de la photo du catalogue. Au niveau des manches, c'est même très large alors obligée de les retrousser.


Pas grave, je suis très satisfaite de mon œuvre !
La laine est très douce et ne pique presque pas. Juste un chouia. :-)
C'est un pull doudou dans lequel il fait bon se lover !

Accompli sans trop de peine (j'adore tricoter en fait), mis à part le fait que je me suis plantée en beauté dans le point fantaisie... À ma décharge, pour débuter le tricot, je n'avais que la photocopie de la photocopie de ma collègue, de pas super bonne qualité. Et je n'avais pas la page où figure le diagramme.

 Quand je tricote, ou crochète, je note tous les rangs que je fais,
les diminutions et les augmentations.
On ne sait jamais, cela pourra toujours servir si je veux refaire le modèle
et puis ça m'aide car j'ai toujours du mal à compter les rangs sans me planter 
si je ne note pas tout.

Bref, je suis partie avec un décalage d'une maille, ce qui explique que je n'obtienne pas ce que j'appelle la petite torsade qui serpente entre les petits trous.
Quand je me suis rendue compte de mon erreur, en comparant mon travail avec celui de ma collègue, j'en étais déjà à environ la moitié du pull et je n'avais donc aucune envie de tout détricoter.
D'autant plus qu'avant de faire cette comparaison, je n'avais même pas tilté qu'il y avait un problème. J'étais super contente de moi donc j'ai décidé de continuer de la même façon.

Comme je suis un peu du genre obsédée quand quelque chose me plaît... J'ai décidé de refaire le modèle !
Avec le point fantaisie réalisé de la bonne manière, tant qu'à faire et en essayant d'obtenir un pull moins large cette fois-ci.
J'ai choisi un autre coloris dans la gamme d'alpaca silk brushed de Drops et je suis en train de faire des essais afin de décider si je tricote encore une fois en double mais avec moins de mailles au départ, ou bien si je reste sur le même nombre de mailles mais tricote sans doubler le fil.

C'est donc une histoire à suivre... :-)



Rendez-vous sur Hellocoton !