jeudi 18 février 2016

Tremblez... Karin Slaughter est de retour !



Une fois le livre terminé, je me suis fait la réflexion que finalement, il n'y avait pas de méga surprise dans le scénario et, qu'a posteriori, on pouvait tout deviner depuis le départ. Rassurez-vous, ce sera ma plus "méchante" critique. :-)
Parce que mine de rien, j'ai été bien prise tout le long. Karin Slaughter n'en est pas à son premier roman noir/policier/peu importe le nom et elle maîtrise le genre.
Je collais vraiment aux basques des deux personnages principaux, Lydia et Claire, et j'avançais pas à pas avec elles dans leurs recherches.
Quand je lisais quelques chapitres le soir avant de dormir, je me disais même que j'allais finir par faire des cauchemars... Brrrrrr... mais jamais au point de renoncer à ma lecture !


C'est donc l'histoire de deux sœurs d'une quarantaine d'années, Lydia et Claire, qui ont coupé tout contact.
Elles ne se sont pas vues depuis presque 20 ans.
Leur famille a été fracassée quand leur aînée, Julia, a disparu à l'âge de 19 ans. A l'époque étudiante, elle n'est jamais rentrée d'une sortie dans un bar. Elle n'a jamais été retrouvée. Disparition volontaire ? Meurtre ? L'enquête policière a été infructueuse. La mère des trois jeunes filles a finalement choisi de vivre dans le présent mais leur père n'a jamais lâché le morceau jusqu'à sa mort quelques années après.
Quant à Lydia et Claire, leurs chemins ont divergé et un événement a provoqué une rupture ferme et définitive.
De nouvelles circonstances dramatiques les amènent aujourd'hui à se revoir...
Une jeune fille a disparu, tout comme leur sœur, et cet événement ravive des blessures jamais guéries.
De plus, le mari de Claire a été assassiné sous ses yeux. En plongeant dans les affaires de celui-ci, elle va aller de découvertes glaçantes en découvertes glaçantes... Difficile de faire plus glauque.

Comme je le disais au début, pas de grosse surprise dans cette histoire, mais un coup de théâtre qui fait son effet même si, en réfléchissant bien, c'était un peu couru d'avance.
Autrement, tout fonctionne dans ce thriller. Tout est cohérent. À aucun moment je n'ai pensé que ça ne tenait pas la route. Tout s'enchaîne implacablement et les histoires des unes, des uns et des autres se démêlent et se révèlent peu à peu.
Plus de 500 pages mais je les ai dévorées assez rapidement sans m'en rendre compte. Zéro temps mort.

Alors bien que le roman noir ne soit pas ma tasse de thé habituelle, je le conseille vivement à tous. Amateurs du genre ou pas.
Je ne connaissais pas Karin Slaughter mais j'ai cru comprendre que c'est une auteure américaine à succès. Une dizaine de ses livres ont déjà été traduits en français et si je voulais en lire un deuxième, je ne saurais lequel choisir :-)


Merci à l'éditeur Mosaïc et à Babelio, qui m'ont fait parvenir ce livre dans le cadre d'une opération masse critique. 

Rendez-vous sur Hellocoton !