jeudi 16 avril 2009

Une journée avec mes sacs

Différents sacs rythment mes journées, selon mes sorties. J'ai bien envie de vous les présenter. Quant à ceux qui dorment au fond de mon placard, je vous les épargne car ils sont tombés en disgrâce !

Quand je sors faire les grosses courses à Leclerc, je dois être la plus légère possible. Ben oui, je suis déjà empêtrée dans les grands sacs cabas emplis des victuailles sensées faire vivre ma petite famille pendant une semaine ! Je prends donc : mon petit sac rouge Kipling. Dedans, je ne peux mettre que le minimum vital, c'est-à-dire mes papiers, la carte bancaire, les cartes vitales, des petites photos, un micro-agenda, un petit stylo bille bleu turquoise parfumé (il est petit, c'est ce qui compte !) et, si je rajoute le porte-monnaie, il est blindé !





Pour être complète, j'ajouterai que ledit sac à remplacé mon défunt sac chat, qui était tout mini lui aussi et dont la bandoulière à rendu l'âme il y a quelques mois. J'ai été très triste ce jour-là ! Ne riez pas, je l'aimais profondément. Il n'y avait vraiment plus rien à faire pour lui. Je le traînais depuis près de 6 ans et je l'avais déjà rafistolé. Snif, snif ! Je n'ai pas eu le coeur à le balancer... Je suis un peu du genre à m'attacher aux objets.

Voilà donc ce qui en est pour ce qui me sert de sac à main.

Si je sors juste dans le quartier, avec ou sans les enfants, pour aller chercher le pain, le journal, ou faire juste les petites courses au Carrefour Market de la rue, je prends mon petit sac Mlle Héloïse de la Marelle. Pas trop grand, ni trop petit : idéal pour y glisser le porte-monnaie, les sacs plastiques pour les achats, deux, trois bricoles que les enfants n'oublient jamais d'emmener quand on sort (doudous, petites voitures,etc.).





Pour les sorties sur la journée, là, j'ai besoin d'avoir de la contenance ! Je prends donc mon grand sac Mlle Héloïse de la Marelle. J'y jette, en vrac, les affaires de change pour Jérémie (pffff, pas encore propre !), des doudous, petits jouets, livres, bib' pour le p'tit, gâteaux, pots de confiture vides à ramener chez ma mère, etc.



Voilà donc un petit tour (passionnant, hé, hé, hé) de mes différents sacs. Je pourrai résumer en disant : pratique. Il faut qu'ils soient pratiques avant tout. Bon, c'est vrai qu'il doit bien me rester au fin fond d'un placard un vieux sac Séquoïa. C'était ma grande passion les sacs Séquoïa il y a 10, 15 ans, lors de mes années fac ! Mon dieu, ça ne me rajeunit pas tout ça ! Je les voyais partout ces sacs à Lyon. Ca devait être les it-bags de l'époque, l'armadio, non ? J'ai acheté mon premier à 19 ans. Il était grand, pour pouvoir mettre mes livres et feuilles de cours, de couleur bleue foncée, avec son anneau caractéristique. Il ressemblait un peu à celui-là, en plus large.



Paix à son âme lui aussi. Il a trépassé depuis longtemps !
Rendez-vous sur Hellocoton !