vendredi 28 août 2009

Rien ne se perd... (tuto petite culotte pour HTSY à tricoter)

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.
Ça vous rappelle quelque-chose ? Si vous êtes allés au collège et même que vous avez persévéré au lycée, qui plus est en classe scientifique, vous avez dû en manger bonbon !
Bon, vous voyez toujours pas ? C'est l'énoncé de la loi de la conservation de la matière (équilibrer l' équation bilan d'une réaction chimique... que de souvenirs...) de Lavoisier, qui paraît-il l'aurait pompée sur Anaxagore de Clazomènes, un grec du V avant JC. Bouuu, pas bien ! Permettez donc cher monsieur que je m'approprie cet énoncé en l'étayant de ma démonstration artistique.

Pour ce faire, il me faut un body Petit Bâteau ayant appartenu à bébé Sélène, que j'ai pris soin de conserver religieusement avec d'autres de ses congénères. Au cas où j'aurais eu une deuxième fille... Loupé ! Je les ai quand même gardés car je suis bassement matérialiste et j'ai du mal à me séparer de certaines « choses » que j'affectionne. Les bodies Petit Bâteau en font partie.

Alors qu'un orage séviçait dans le ciel de nuit au-dessus de ma demeure et de mon lit, il y a de cela déjà quelques jours, je fus frappée, pas par un éclair, rassurez-vous, mais par une idée lumineuse. Un de celles qui m'oblige à me relever parce que, non mon Jardinier, ça ne peut pas attendre.
Ni une ni deux, de toutes manières je ne dormais pas avec l'orage, je suis allée farfouiller au fond de ma penderie, dans LE sac où je conserve les reliques vestimentaires des enfants.
Et j'en ai ressorti les fameux bodies tous doux.




« Ah ouais, ça va être trop bien pour tailler des habits à ma poupette là-dedans ! Ah j'suis trop bonne, j'ai trop de bonnes idées ! »
J'ai vraiment dit un truc dans ce style, au Jardinier désabusé et à Sélène qui était venue se réfugier dans notre lit (Mômannn, j'ai peuuuuuur !), tellement j'étais contente de moi.

Et le lendemain... je n'ai pas poussé le vice à déballer tout mon matériel de couture à 22h passées. Le lendemain, je me suis donc attelée à dépioter un body rayé rouge et blanc.

Et comme de par le hasard, le jour-même, l'armadio del delitto nous présentait sur son blog une jolie robe marinière, de la même couleur, ramenée à la lumière après des années de placard. Et ping ! En plein dans la tendance la Céline !

Un après-midi entier a été nécessaire pour confectionner un petit haut à bretelles nouées derrière la nuque et son petit short assorti, ou un maillot de corps et sa culotte, c'est selon. Là, je suis pas mécontente de moi. Même s'il y a encore plein d'imperfections, que vous ne verrez pas, bien sûr.






J'ai un peu galéré pour coudre ce tissu très extensible. Je n'ai encore trouvé le réglage adéquat. Mais bon, je suis assez fière de moi car je ne me suis pas énervée et je n'ai presque pas juré !


Autrement, toujours dans l'esprit "rien ne se perd...", au lieu de jeter à la poubelle une petite culotte déchirée sur un côté, j'ai aussi taillé dedans pour en sortir une plus petite pour la Poupette.


Hé, ça n'se fait pas de montrer sa culotte ! Allez, vite fait alors... et c'est bien parce qu'elle est jolie !


Et pour finir, pour les copines tricoteuses qui sont arrivées au bout de cette lecture, un petit cadeau dans toujours dans le thème sous-vêtement : la petite culotte tricotée en coton, pour grande poupée HTSY. C'est très facile.


Mais, mad'moiselle ! Ça en est trop ! Arrêtez de nous montrer votre culotte ! Y'a peut-être des enfants et des âmes sensibles qui lisent ce blog.

Cliquez ICI pour avoir le petit tuto !





www.flickr.com

éléments de Happy to see you Plus de contenus du pool Happy to see you
Rendez-vous sur Hellocoton !