jeudi 31 décembre 2009

Premières neiges

Je ne sais pas ce que vous faites vous ce soir, mais moi, rien de spécial !
Je reviens de deux jours à la neige, sans trop de neige (!) et je suis à la recherche de films sympas à regarder. Le peu de neige que j'ai vu m'a ramené en mémoire un petit film de 63 minutes que j'aime beaucoup et que je regarde régulièrement avec délice : Premières neiges, de Gaël Morel (1999), avec Elodie Bouchez dans le rôle principal féminin de Léa, qui se laisse enfermer volontairement dans un supermarché le soir de Noël. C'est d'actualité et c'est peut-être pour cela aussi que je m'en suis souvenu.


Elodie Bouchez, tiens au fait qu'est-ce qu'elle devient elle ? Je l'aime bien cette fille.
 Ça change de Charlotte Gainsbourg, même si j'ai rien contre elle.





Léa aime Juliette et décide de suivre son plan, celui de se faire enfermer dans un supermarché le soir de Noël. Juliette doit la récupérer avec le butin mais elle est victime d'un accident de voiture. Dans le supermarché, Léa croit être seule avant de se retrouver nez à nez avec le vigile, Eric. Ils ont le même âge, leur rôle les oppose, pourtant au fil de la nuit, les masques glissent et deux jeunesses se font face, jeu de miroir, quête d'absolue pour un dénouement inattendu...

Un huis clos comme je les aime (j'adore les huis clos, quand le scénario repose - presque - essentiellement sur l'étude des personnages, leurs dialogues, les tensions qui se créent entre eux), avec des personnages naturels et attachants, et un scénario original. Qui n'a jamais rêvé de se retrouver enfermé dans un supermarché pour pouvoir se servir allègrement dans tous les rayons ?

Et la fin... Trop de souvenirs cette petite leçon de slow sur Careless whisper de George Michael... un titre qui parle à tout l'monde, non ?



Bon réveillon à ceux qui vont faire la fête et d'avance, bonne année !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !