vendredi 13 janvier 2012

La double vie d'Irina

La double vie d'Irina, The post-birthday World, pour le titre original, est le livre le plus récent de l'auteur américaine Lionel Shriver (mais pas le plus récent sorti en France).
J'ai lu il y a quelques temps son livre précédent, Il faut qu'on parle de Kevin, et je vous en avais dit grand bien ici.



J'en ferai de même avec celui-ci car j'ai passé un très très bon moment en compagnie de ces nouveaux personnages.

Irina, illustratrice pour enfants américaine d'une quarantaine d'années vit à Londres. Elle a suivi son "mari" Lawrence, brillant expert politique, spécialisé en terrorisme, embauché par une entreprise think tank.
Irina aime son mari et aime la sécurité que lui procure sa vie de couple qui est bien rodée depuis neuf ans.
Cependant, une soirée en tête-à-tête pour l'anniversaire d'un de leur ami, célèbre joueur de snooker, à laquelle elle s'est vraiment rendue à contre-coeur, va bouleverser son petit monde bien tranquille.
Irina passe finalement une excellente soirée, se laisse prendre au jeu de la séduction et ressent le besoin irrésistible de se jeter dans les bras de Ramsey.
Face à ce dilemne, elle hésite car elle sent qu'elle est à un tournant de sa vie et que la décision qu'elle va prendre changera la face de son monde.
Le récit enchaîne ensuite avec l'alternance de chapitres racontant les deux suites possibles à cette histoire.
D'un côté, la vie d'Irina qui a choisi de contrôler son désir, de ne pas trahir son mari, d'apprécier la chance qu'elle a d'avoir cet homme solide à ses côté, et de tout faire pour essayer de redonner du peps à leur vie de couple un peu trop planplan à son goût. De l'autre, la vie d'Irina qui s'est laissée tentée par le très attirant Ramsey, dont elle va tomber passionnément amoureuse et dont elle va embrasser la vie essouflante de joueur professionnel de snooker, avec les contraintes qu'elle implique.


Là où le livre est très malin, c'est qu'il nous présente tour à tour les quasi mêmes évènements, vécus par les mêmes personnes, mais avec une perception complètement différente, voire même inversée, suivant l'histoire optionnelle dans laquelle on se place.

On a donc deux vies parallèles - et non pas une double vie dans le sens où on entend cette expression (un mari officiel et un amant que l'on cache), comme nous le laisse comprendre le titre français - complètement différentes pour Irina, certes, mais on se rendra compte que in fine, en analysant sur le long terme, le résultat est le même.
Dans une vie, Irina s'épanouit amoureusement, dans l'autre, l'épanouissement est professionnel, mais au fil des pages, et des années qui passent, on se rend compte que tout n'est pas aussi schématique et que, quel que soit le choix de vie pour lequel on opte, les êtres restent profondément les mêmes et que l'on ne dévie pas facilement des grandes lignes de son destin.
Et Irina a beau avoir fait un choix (la fidélité ou l'aventure), d'un côté comme de l'autre, elle ne pourra s'empêcher de penser régulièrement à cette autre vie qui aurait été la sienne si elle avait fait le choix inverse.
Je tiens à préciser que cette analyse m'est complètement personnelle, et je ne l'ai pas d'ailleurs pas retrouvée dans les critiques que j'ai pu lire sur ce livre. Peut-être ma lecture a-t-elle été influencée par ma propre vision de l'existence. Cependant, je pense que le message qu'a voulu faire passer l'auteure est peut-être un peu moins simple que le seul concept du "peu importe les choix que l'on fait dans sa vie, l'essentiel est de ne rien regretter".





Un livre dense et plutôt long, dont le thème est donc complètement différent de Il faut qu'on parle de Kevin, qui n'est pas aussi percutant, il faut bien le dire - mais bon, faire aussi bien, c'était peut-être pas facile - mais qui est néanmoins passionnant pour la description absolument réaliste de la vie de couple. Les pensées d'Irina ne nous laissent pas un seul moment de répit !

.
Seul petit bémol : l'auteure accorde tout de même plus d'importance à l'option de vie d'Irina qui succombe aux charmes de Ramsey et certains des chapitres qui lui sont consacrés présentent quelques longueurs.
Mais ça reste un détail pour moi.
Rendez-vous sur Hellocoton !