mercredi 11 avril 2012

Avec des copains pareils, Billy ne se fait plus du tout de bile !


ou "DIY poupée tracas super fastoche les doigts dans l'nez !"
Pour celles qui mettent du temps à percuter - comme moi - DIY = do it yourself
= bricolage à faire toute seule comme une grande !

Mon fils a travaillé à l'école sur le livre Billy se bile d'Anthony Brown et il a ensuite ramené à la maison sa petite poupée tracas fabriquée en classe.
Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais comme l'impression que ce petit personnage ne tarderait pas à avoir des frères et sœurs...

Nous connaissions déjà l'histoire à la maison et j'avais déjà donné de ma personne à l'époque pour la fabrication de poupées tracas, en papier (voir ici). Depuis, pensez bien que les affreux jojos avaient oublié !
Il a donc fallu que la maîtresse leur redonne des idées... merci la maîtresse !

Effectivement, deux jours après, les enfants ont commencé à dessiner des petites têtes, à les découper, pui se sont mis à farfouiller dans ma boîte à pinces à linge, à la recherche de celles en bois qui seraient suffisamment mal en point...
Au fait, pourquoi il y en plein qui sont cassées ??? Comme c'est bizarre !!!

Bref, j'ai compris qu'il était temps d'apporter ma contribution au bricolage poupée tracas !

De gauche à droite : Spiderman, poupée-tracas de ma fille, Billy-se-bile, Batman
Avec des copains pareils, c'est clair, y'a plus d'bile à s'faire !



La poupée tracas de droite (habit foncé) est celle que Jérémie a fabriquée en classe. Il paraît que c'est Batman (cf  les "cornes" noires au-dessus des yeux, j'ai dû lui expliquer que ce sont des oreilles en fait).

Le corps est composé d'une moitié de pince à linge en bois, sur laquelle on a croisé et attaché un bâtonnet de glace (les bras) avec un lien en raphia.
La tête dessinée sur un papier fort est tout simplement collée sur le haut de la pince à linge.
L'habit est un bout de tissu de forme rectangulaire dans lequel on a taillé un trou au milieu, pour faire passer la pince. Il est ensuite ceinturé à l'aide d'un lien quelconque pour maintenir le tissu en place sur le corps de la poupée.
A la maison, les bras de Batman n'arrêtaient pas de se faire la malle et sa tunique s'enlevait tout l'temps car le ceinture était un peu trop lâche. J'ai donc refait ce lien qui tenait par la grâce de dieu, en le remplaçant par un saucissonnage avec de la laine. Nettement plus solide !

De gauche à droite : Batman, poupée de Sélène, Spiderman (j'avais pas mieux comme tissu rouge)

Pour les poupées faites à la maison, faute de bâtons de glace, on a tout fait à la pince à linge.
Ça tombait bien, il y en avait juste 2 cassées dis donc !

Les enfants ont dessiné eux-même les têtes sur du papier - leur seule contribution effective à ce poupée tracas project, avec le choix du tissu ! - et je les ai ensuite collées sur un bout de carton (boîte de céréales) pour les renforcer.

Et voilà, c'était l'activité manuelle du jour !
Et une journée occupée, une !
Reste encore... 10 jours de vacances...

Sur la symbolique des poupées tracas et sur le livre d'Anthony Brown, vous aurez bien le courage relire mon article de l'année dernière : ici. Merci ! ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !