lundi 4 juin 2012

Un samedi, un parc, un livre...

Par un bel après-midi... un bon livre...


dans un parc municipal verdoyant et arboré... et désert, pour notre grand bonheur !

Un beau cadre pour que les enfants puissent jouer et moi apprécier la BD d'Étienne Davodeau, un documentaire sur le militantisme dans le milieu ouvrier et catholique de la campagne des Mauges.
Déjà maintes et maintes fois chroniquée et plusieurs fois récompensée, je ne rajouterai donc pas grand-chose.
Si ce n'est vous dire que j'ai hésité à me plonger dans cette bande dessinée du réel, à cause du sujet on ne peut moins glamour, à potentiel attractif plutôt faiblard (soyons honnête). Si je n'en avais pas lu tant d'éloges sur de nombreux blogs, je ne l'aurais jamais achetée, et je serai passée à côté de quelque-chose.


J'ai aimé notamment la façon qu'à l'auteur de se mettre en scène dans son récit, en train de collecter les informations, d'interroger ses parents, ses témoins du passé.
En 2 mots : instructif et très touchant.

C'était samedi... il faisait beau... et j'ai trouvé très poétique cette bande dessinée traitant pourtant de sujets on ne peut plus terre-à-terre (travail en usine, catholicisme, syndicalisme, militantisme, socialisme). Étienne Davodeau a su nous faire partager l'amour qu'il a pour ses parents et pour leur parcours de militants. Des années qui ont bercé son enfance et son adolescence.

Parc municipal Fernand Léger de Roussillon (Isère)

PS/je précise : bande-dessinée non lue en un seul après-midi, parce que je surveillais mes enfants (oui, quand même !) et que ce n'est pas une BD qui se lit à la va-vite en 2 heures !


Photos retouchées avec le logiciel d'édition photos en ligne PicMonkey

Rendez-vous sur Hellocoton !