lundi 21 janvier 2013

"Blog", un roman pour les ados et leurs parents


Jean-Philippe Blondel est un auteur que j'ai découvert grâce à Jack.
Ce professeur d'anglais a déjà plusieurs romans à son actif, dont quelques-uns pour la jeunesse.
C'est le cas de Blog.
Encore une fois, je n'ai pas été super attentive quand je me le suis procurée, attirée par le sujet, que vous devinez. Je n'avais pas conscience que c'était un roman à destination d'un public plus jeune et je craignais donc une déception, un manque d'intérêt, un bof de ma part.
Que nenni les amis !

Et pour tout vous avouer, j'ai même été saisie d'une vive émotion sur la fin, à laquelle je ne m'attendais pas, me tirant quelques petites larmes surprises. Comme quoi !

Il faut dire que le sujet traité est assez universel.

Le narrateur, un ado de 16 ans, découvre que son père a lu son blog. C'est le choc pour lui.
La perte de confiance est immédiate. Blessé et très en colère, il lui signifie qu'il ne lui adressera plus la parole.
Extrait p. 8 :
  "Moi, je me mure dans le mutisme. Je me suis même promis que je resterai muet jusqu'à ma majorité, ce qui fait un peu moins de deux ans, six cent quatre-vingt-trois jours pour être précis. En rupture de communication avec mon père. Lui, il fait le gros dos, pour l'instant. Il est conscient d'avoir commis une énorme bourde, mais il est persuadé que ça me passera et que, s'il se fait oublier quelque temps, les choses rentreront d'elles-mêmes dans l'ordre. Il se met le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Il devrait se souvenir que je peux être extrêmement borné et que j'imite très bien l'autiste. En plus, je serai incorruptible. Inutile de tenter de m'amadouer avec des jeux vidéo ou des places de concert. Je ne céderai pas. Je continuerai à lui battre froid - j'ai appris cette expression-là en cours de français l'autre fois et elle m'a éclaté : c'est vrai, on s'imagine toujours un combat comme un moment chaud et sanguin, mais battre froid, c'est la classe ultime. L'indifférence, le mépris, il n'y a rien de pire - je vais devenir un vrai congélateur."

Quelques jours plus, tard, tentant de dénouer la situation, son père lui remet un carton contenant des vieilles photos, des lettres et surtout, des carnets. 
Le fils se plonge alors dans le passé de son père, durant ses années de lycéen.

Pourquoi ne peut-on qu'aimer ce livre ?
Parce qu'il nous parle.
Tout d'abord, il parle de blogs, et les blogs, on connait. On est forcément intéressé quand on est blogueur, n'est-ce pas ? J'ai noté une page sur la typologie des blogs d'ados. Bien vu !
Il me semble également que nous devons être nombreuses et nombreux à considérer notre blog comme un espace assez intime, même si paradoxalement il est lu par des dizaines ou des centaines de personnes par jour. Mon blog n'est pas censé être lu par mes parents, mes frères et sœurs, et le reste de ma famille. Du moins, j'espère avoir fait en sorte de rester discrète à ce sujet. Je n'y écris rien dont je n'ai à rougir, mais bêtement, je sais que si j'écrivais mes articles en pensant que ma famille fait partie de mon lectorat régulier, je ferai preuve d'une autocensure. Et je n'ai plus 15 ans, alors vous imaginez bien pour le narrateur de Blog, ce qui a pu se passer dans sa tête quand il a compris que son père avait fait des incursions dans sa sphère privée !
Enfin, l'auteur dessine une très belle relation entre un père et son fils. Une tendresse entre les deux qui n'est pas évidente au début, avec le père que son ado considère un peu comme un has-been, toujours à côté de la plaque côté cadeaux par exemple. Une communication qui a du mal à s'établir apparemment mais qui va évoluer, vous imaginez bien, au cours de l'histoire. Comme nous sommes tous des filles de ou fils de, nous serons là aussi nombreux à nous reconnaître dans cette relation.

Et puis c'est plutôt bien écrit, d'une manière simple et très sensible. Tout ce que j'aime.

Un livre que je donnerai à ma fille dans quelques années...

Rendez-vous sur Hellocoton !