vendredi 11 juillet 2014

Comme un avion sans elle...


Un roman policier, oui, on peut le dire puisqu'il y a enquête d'un détective privé, mais avant tout une histoire de "familles" avec une belle énigme.
L'énigme de toute une vie.
Celle d'un bébé, une petite-fille, seule survivante d'un crash aérien qui a eu lieu en 1980 dans le Jura.
Deux familles (les grands-parents) que tout oppose se déchirent alors pour revendiquer la filiation.
Est-elle Émilie ?
Est-elle Lyse-Rose ?
Les tests génétiques n'existent pas à l'époque.

L'opinion publique se passionne pour cette histoire, prend partie pour l'un ou l'autre des deux camps. Difficilement, la justice finit par trancher. La petite est Émilie Vitral et grandira dans la famille la moins aisée.

Les De Carville n'abandonnent pas pour autant. La grand-mère emploie les grands moyens financiers et engage un détective privé, Crédule Grand-Duc, afin de rechercher la vérité. Il enquête pendant quelques dix-huit années.
À l'aube de la majorité d'Émilie, il consigne toutes ces années, finalement infructueuses puisque le mystère demeure, dans un journal.
Lequel journal échoue entre les mains de Marc. 
Marc Vitral, le frère (ou pas) d'Émilie.

Une course contre la montre commence alors pour lui.
Revivre l'enquête du détective grâce à la lecture du journal, revivre aussi une partie du passé qui a été le sien avec Émilie, courir après celle-ci, essayer de la rattraper, échapper à Malvina de Carville (peut-être la sœur d'Émilie finalement...), qui aimerait bien elle aussi mettre la main sur le fameux journal...

Bref, quarante-huit heures de suspense à remonter le temps, décortiquer le passé !

L'intrigue est fichtrement bien construite et colle principalement aux basques de Marc que le lecteur suit pas à pas dans sa course et dans sa lecture du journal, de Paris au Jura, en passant par Dieppe.
On devine la solution à l'énigme "Émilie" un peu avant la fin du livre, il n'y a pas de coup d'éclat de dernière minute (je n'ai pas été bluffée en gros),  mais cela ne gâche en rien le plaisir de la lecture.

À mettre dans sa valise pour partir en vacances !
Prix Maison de la Presse en 2012 et prix du Meilleur Polar francophone

Rendez-vous sur Hellocoton !