dimanche 29 avril 2012

Trop petite pour moi et un peu trop grande pour elle... quoi que

C'est l'histoire d'une fille qui ne passe pas tout son temps à lire, malgré les apparences, et qui aime bien aussi manier des aiguilles. La fille a carrément flashé sur un modèle de tricot de robe ajourée en coton. Elle s'habille habituellement en taille 38 ou M et  a donc commencé son ouvrage en suivant les explications pour la taille M.
Normal.
Après avoir fini le devant, la fille s'est bien rendue compte que la robe ne rendait pas tout à fait comme sur la fille de la photo, sur qui ladite robe avait un tombé sensiblement (euphémisme) plus ample, plus chic.
Pensez-vous que la fille aurait alors consulté la table des mensurations au début des pages d'explications de son magazine Bergère de France, quitte à détricoter l'ouvrage et le recommencer dans la taille au-dessus ?
Que nenni.
La fille, qui n'est tout de même pas une lumière en tricot (ça se confirme), s'est dit qu'il ne fallait pas juger avant que l'ouvrage soit entièrement terminé et que le rendu serait certainement meilleur une fois le devant et le dos assemblés.
Tu parles...


La fille s'est rendue à l'évidence : la robe est décidément trop petite et tient plus de la tunique une fois portée.
On ne se moque pas, svp !


Pas plus souriante à vous proposer
Désolée !

La fille s'en veut pas mal de ne pas avoir vérifié sa taille avant de se lancer corps et âme dans la réalisation de cette robe qu'elle désirait tant. Qu'à cela ne tienne, la fille a bien retenu la leçon et aura dorénavant une très grande méfiance envers les modèles de Bergère de France. Selon la table des mensurations, la fille se situe limite entre le L et le XL !
Comment aurait-elle pu le deviner ??? 

 Du coup, c'est l'histoire d'une petite fille pour qui sa mère est (encore) la référence absolue, à qui elle voue (encore) une admiration sans borne, et qui a par conséquent très bon goût (le même que sa mère). La fille aimerait bien piquer la robe à sa mère. Carrément même. Voyez comment elle prend la pose devant l'objectif !



Le rendu est plus glamour sur elle que sur moi, n'est-pas ?
Un poil trop grande pour elle, mais on s'approche déjà plus de la fille de la photo.

C'est l'histoire d'une fille qui n'a pas dit son dernier mot car elle a une deuxième robe Bergère de France en perspective, à crocheter cette fois-ci !
Et la fille n'a pas doublement dit son dernier mot car quand elle a une idée dans la tête, elle ne l'a pas ailleurs. Elle est donc bien décidée à racheter du coton et à tricoter une deuxième robe dans la bonne taille !

Na !

PS : Chère Zaza, acceptez-vous la fille et sa fille pour votre look de la semaine ?

Rendez-vous sur Hellocoton !