mercredi 24 avril 2013

Moi aussi j'ai crocheté un amineko... comme c'est original !



Et oui, je suis un vrai mouton de Panurge de la blogosphère... J'ai vu un amineko (= chat au crochet, en japonais) pour la première fois sur le blog d'Isabelle Kessedjian, j'en ai voulu un.
Le tuto en anglais est disponible en ligne ici, et est tout à fait suffisant pour réaliser le miaou. Les petits dessins sont très sympas. On doit ce modèle à une Japonaise, passionnée de chats (évidemment !) du nom de Nekoyama.



Devant le succès remporté par tous les petits chats qu'elle a crochetés, elle en a fait un livre en 2005. Il vient d'être édité en France. J'ai eu beaucoup de mal à résister, comme c'est étonnant... Je l'ai acheté et j'ai été un peu déçue de voir que la moitié des pages ne sont que des photos d'amineko, certes sous toutes les coutures et dans toutes les positions, mais qui n'apportent strictement rien pour la réalisation. Enfin si, ça aide tout de même pour l'assemblage des différentes parties du corps de la petite bête. Surtout pour la position des pattes, de la queue et des oreilles. Quant aux accessoires proposés, pour agrémenter la vie d'Amineko, rien d'exceptionnel. Avec un peu d'imagination, on peut en faire autant. Par contre, la vie de ces mignons félins a bien plu à mes enfants. Ils ont tout lu eux !


Par ailleurs, j'ai vu aussi des crochets japonais Tulip Etimo Rose sur différents blogs, j'en ai voulu. Je n'ai pas acheté le set de 10, parce qu'il est assez cher et que je sais pertinemment que je ne servirai jamais de certaines tailles de crochets, et je les ai donc pris à l'unité, dans les 5 numéros les plus utilisés, sur ce site anglais (clic).

Et c'est donc munie de mon nouveau Etimo Rose n° 3,5 et de laine Purple Alpaga (un alpaga peu moins cher que celui de la Droguerie), comme Isabelle parce que quand je copie, je ne fais pas les choses à moitié, que je me suis attaquée à mon premier amineko.


La phase du crochetage, easy.
L'assemblage, moins easy.
Il faut s'appliquer, ça oui. Spécialement quand on assemble les jambes au buste car la couture est bien visible à cet endroit.
La couture du museau sur la tête m'a causé du souci elle aussi. Pas pour la même raison, mais parce qu'il n'est pas évident d'évaluer la quantité de rembourrage qu'il faut mettre à cet endroit. Après avoir tâtonné, je suis arrivée à la conclusion que j'en mettais un peu trop. J'en ai donc enlevé de manière à pouvoir appliquer le museau en "l'aplatissant et en l'étalant" (celles qui l'ont déjà fait comprendront ce que je veux dire) plus facilement. 
Je ne suis pas entièrement satisfaite du résultat obtenu car je trouve que c'est encore un peu loin des modèles présentés dans le livre (parfois, je chipote).


Pour les jambes non plus, je ne suis pas super satisfaite, mais pour une première, je pense m'en être honorablement sortie.


Comme vous avez pu le constater, le second chat est en cours... un bleu, pour ma fille !


Et mon fils a commandé un vert !
Tout ce petit monde reviendra donc vous faire un petit coucou dans quelques jours (allez, je suis optimiste et ça va vite à crocheter !), quand ils seront au complet...

Rendez-vous sur Hellocoton !