vendredi 8 avril 2011

Jamais sans mon livre

Depuis mon dernier article littéraire, j'ai lu...

... mon tout premier livre de Joyce Carol Oates, Délicieuses pourritures, mais je ne pense pas que j'ai choisi le meilleur. Je n'ai trouvé aucun intérêt à cette petite histoire, pleine de clichés et de personnages caricaturaux (le prof de fac charismatique dont toutes les élèves sont amoureuses, rien que du déjà vu). Je vais en lire un deuxième en espérant être séduite cette fois-ci.
... un livre d'une jeune auteur française, Lola Lafon, De ça je me console, parce qu'amazon.fr me l'a gentillement conseillé mais je n'ai pas du tout adhéré au style pas académique du tout, ce qui peut être original, soit, mais là, non. J'avais du mal à suivre parfois.
... un petit livre de Laurence Tardieu, Puisque rien ne dure, sur la manière de faire face à la disparition d'un enfant, que j'ai trouvé bouleversant de justesse.
... trois livres de Douglas Kennedy - et oui Bulles, à force de lire du bien chez toi de cet auteur, je me suis dit qu'il fallait vraiment que je découvre -, Une relation dangereuse et Piège nuptial, que j'ai adorés et Quitter le monde, que j'ai trouvé un ton en-dessous.
... Pour vous, de Dominique Mainard,
... A l'irlandaise, de Joseph O'Connor, que nous avait conseillé Anne Laure T., que j'ai dévoré cette semaine dans le train pendant mes trajets quotidiens pour aller en formation à Lyon (vive les formations !) et que je vous conseille très fortement. Une "renversante ode à la fragilité humaine" et à l'humanité de l'Homme j'ajouterais.
... et deux ou trois autres livres encore !



Je ne regarde pas les émissions littéraires à la télévision, je ne lis pas non plus les revues littéraires, et j'ai rarement l'occasion de flâner dans les librairies, mais je suis très attentive aux posts littéraires qui paraissent sur les blogs. Peut-être parce que les personnes s'y expriment dans un langage directement accessible pour la madame tout l'monde que je suis. Un petit remerciement notamment à Bulles d'infos, que je visite fréquemment, qui parle régulièrement de livres, simplement mais bien, grâce à qui j'ai commencé à m'interroger sur ma propre relation perdue avec la lecture et qui indirectement m'a donc motivée à renouer avec mon ancienne passion.
Même les petites vignettes "En ce moment, je lis...", dans les colonnes des blogs, attirent toujours mon attention. Je me suis plusieurs fois renseignée sur un livre dont j'avais accroché avec le titre et/ou la couverture par ce biais.
C'est d'ailleurs pour cette raison que j'essaie de tenir ma propre vignette littéraire à jour. Si jamais je peux déclencher une envie de lecture chez quelqu'un, ma foi, je serai la plus heureuse !

J'achète mes livres car j'aime bien "posséder" les livres et puis la bibliothèque de quartier près de chez moi est toute petite. J'aime bien sentir que les livres que j'ai aimé lire sont près de moi, à portée de main si l'envie me prenait de les relire un jour.

J'achète mes livres en format poche car vu le rythme que j'ai pris depuis l'été dernier, il est clair que je n'aurais pas les moyens de tous les acheter dans leur format noble. Et comme je n'ai pas de meuble bibliothèque à garnir au salon donc ils sont entassés dans un placard, et ils ne prennent pas la poussière sur les étagères, hé, hé !

J'achète mes livres sur amazon.fr car la livraison est gratuite et rapide - en général - et car je n'ai pas de grande librairie tout près de chez moi.

Depuis quelques mois, je me sens bien dans ma tête, dans ma vie, équilibrée et tout et tout - oh les clichés, je sais ! C'est dû bien évidemment à mon retour dans le monde du travail, à travers deux emplois à temps partiels qui s'imbriquent pile poil dans ma vie de famille et vers lesquels je vais chaque fois avec grand plaisir. Mais je sais aussi que la lecture retrouvée n'est pas étrangère à ce bien-être.
Ce n'est pas évident d'expliquer le bonheur qu'apporte la lecture. Même quand je tombe sur un livre avec lequel je n'accroche pas trop, je m'applique toujours à aller jusqu'au bout. Par curiosité d'esprit avant tout.
Oui, je dirais cela : la lecture comble ma curiosité d'esprit.
Et j'ai retrouvé une nouvelle jeunesse si je puis dire : je crois que je suis redevenue accro à la lecture, ce sentiment que si je n'ai pas toujours un livre à portée de main, et un nouveau pour enchaîner avec celui que je viens de terminer, il me manque quelque-chose.

Et tiens, je viens juste de me souvenir que quand j'étais gamine, j'avais été marquée par la lecture de Jamais sans ma fille, le best-seller de Betty Mahmoody. J'avais alors fait mien et adapté son titre qui m'impressionnait beaucoup pour brandir ma devise :
Jamais sans mon livre !

Rendez-vous sur Hellocoton !