lundi 30 décembre 2013

J'ai lu un livre classé érotique... "Pornstar" d'Anthony Sitruk


... Il faut un début à tout, me direz-vous... :-)

Quelques 130 pages de l'histoire d'Alan, un vieux de la vieille du X, star dans les années 80, l'Age d'or du cinéma porno français.
Un livre inspiré d'une histoire vraie, relatée à l'auteur, qui l'a rapportée fidèlement.
Bientôt la soixantaine, assez désabusé, et il n'a toujours pas raccroché. Il vivote avec des petits tournages hard à destination du web ou tant que boute-en-train dans un club échangiste.


"[...] mais le porno, le porno d'aujourd'hui, celui que je pratique désormais et que découvriront un jour ces gamins qui jouent devant nous sur les balançoires du parc Monceau, ce porno-là, ce n'est en rien le porno que j'ai connu, celui que j'ai aimé, celui qui m'a fait vivre. Ce porno-là, ce flots d'insanités dégueulasses téléchargeables à la pelle, ce nuage malsain qui se situe loin, très loin en dessous du carré des résistants que forment les B. Root, Lavil, Perin, Tyler et compagnie, ce porno dans lequel les acteurs et pire encore les actrices ne valent plus rien une fois la scène tournée, ce porno-là, dis-je, je ne sais pas ce que c'est et je ne veux pas le savoir. Ce porno-là, c'est des mecs qui jouissent sur la gueule des filles, c'est la femme qui en prend plein la tronche."  (p. 65)

Ça parle de cul, forcément, mais de façon assez froide, très directe (ça appelle un chat un chat, normal dans un livre "de cul"), sans préliminaires.
Pas vraiment de quoi mouiller sa petite culotte les filles !
Quoi que... :-)

Non, l'intérêt de ce roman, qu'il ne faut absolument pas lire dans l'intention de prendre son pied, sexuellement parlant, réside dans le portrait qu'il dresse de cette industrie plutôt glauque du porno actuel et dans la nostalgie affirmée d'Alan pour cette belle période glorieuse du cinéma X.

En acceptant de lire ce bouquin, je craignais le manque de fond. C'est loin d'être le cas.
Il y a des sentiments, de l'humour et on peut apprendre pas mal de choses sur le sujet... (Mesdames, j'espère que vous faites partie des MILF... enfin, c'est tout le mal que l'on peut se souhaiter !)

Extrait p. 67 : dialogue entre Alan et Pierre, son meilleur ami
  " « Tu ne l'as toujours pas sautée au bout d'une semaine ? Mais qu'est-ce que tu branles ? Tu vas sécher sur place, si ça continue. »
   Évidemment, ce genre de choses le dépasse. Le fait qu'on n'a pas baisé autrement que sur un tournage et qu'à l'heure qu'il est je me fiche de savoir si on le fera un jour ne peut que dépasser un type qui passe la moitié de la journée à se curer le pif.
   « Tu ne te dis jamais qu'il y a une raison si tu te retrouves dans cette merde ? je demande. Tu ne penses pas qu'il y a une raison ?
   - Qu'est-ce que tu veux dire ?
   - Je veux juste te faire remarquer que je mène ma barque comme je l'entends et que jusqu'à présent, je m'en suis toujours mieux tiré que toi. Viens pas tout saloper.
   - Je dis ça pour toi.
   - Garde tes conneries.
   - Tu vas quand même sécher sur place.
   - Dis-moi, y'a pas foule autour de toi, il me semble !
   - Un mec, c'est un mec et une nana, c'est une nana. Ça sert à rien d'autre.
   - Jusque-là je suis d'accord, sauf que les mecs, c'est les autres. »
   Avec une phrase comme ça, Sartre peut aller se rhabiller."

Il y a une histoire et elle est plutôt bien écrite. Ça ne pouvait donc que me plaire.

Merci à l'auteur, Anthony Sitruk de m'avoir proposé son premier roman et à son éditeur, La Musardine, de me l'avoir envoyé.
Bon moment de lecture, bonne surprise !
Rendez-vous sur Hellocoton !