vendredi 25 janvier 2013

Les BD aventures de Fred Bernard


Je connaissais déjà Fred Bernard en tant qu'auteur, au côté de François Roca, illustrateur, à travers leurs livres pour enfants. Jésus Betz, La reine des fourmis a disparu...
Ensemble, ils ont obtenu 3 fois le Goncourt Jeunesse (si, si, ça existe !).
Il n'a pas été primé, mais ma fille a beaucoup aimé Anouketh, la petite égyptienne.

Récemment, sur un blog, j'ai découvert que Fred Bernard faisait aussi des bandes dessinées, tout seul comme un grand, et pour les grands.
La première, La tendresse des crocodiles, une aventure de Jeanne Picquigny, est parue en 2003.

Fred Bernard aime les voyages et on le sent quand on lit ses BD.
Les aventures de Jeanne Picquigny et sa descendance, qui comptent 4 volumes en tout, raviront donc les amateurs de récits d'aventures, dans la tradition de Jack London, Hugo Pratt, etc.
On part en Afrique, à Cuba, aux États-Unis, mais aussi en Bourgogne, sur les terres natales de Jeanne, qui sont celles aussi de l'auteur.

Ça se lit comme on regarderait un bon film d'aventures.
Les deux premiers volumes, rassemblés en une seule BD chez casterman, content le destin d'une femme, Jeanne Picquigny, au début du XXème siècle. Forte-tête, elle part seule en Afrique, à la recherche de son père, un professeur toujours en vadrouille sur ce continent. Cette fois-ci, il s'est semble-t-il lancé sur les traces d'une sort de créature préhistorique, le Mokélé Mbêmbé mais n'a plus donné de nouvelles depuis de longs mois.
Enfin seule... elle est accompagné d'un guide, Eugène Love Peacock, avec qui des liens durables vont se créer.
Armée de sa caméra, elle filme. Une habitude qu'elle a depuis toute petite...


L'ivresse du poulpe, quelques mois plus tard, nous emmène à Cuba. Jeanne part à la recherche d'Eugène Love Peacock, qui a fui la tranquillité et le confort de la maison familiale de Bourgogne. Il s'est embarqué pour Cuba et des histoires de trafiques d'alcool pendant la prohibition.
Et il y a vraiment une pieuvre bourrée dans l'histoire !

Quant à Lily Love Peacock, la petite-fille de Jeanne, qui fait l'objet d'un volume du même nom, elle est mannequin à New-York, après avoir passé son enfance en Afrique avec son père, directeur d'un parc protégé au Kenya. Elle sent les limites de son métier, rêve de liberté, la trouvera peut-être dans la chanson, au sein du groupe de rock de son amie Rubis.


Elle n'a pas connu ses grands-parents, Jeanne et Eugène, et va partir à la recherche de ses racines bourguignonnes...


Je ne vais pas faire celle qui essaie de vous vendre sa came à tout prix, je n'ai pas adoré cette (enfin ces) BD. Juste bien aimé.
C'est vraiment du pur récit d'aventure, de fiction, avec des zestes d'ésotérisme, de chamanisme, de fantastique (non mais une pieuvre qui sifflent les bouteilles de vin tombée du bateau quand même !) et de poésie et ce n'est pas ce dont je raffole. Oui, je ne suis pas très aventurière, je le sais.
Cependant, je dois reconnaître que ces histoires sont fortes de leurs personnages féminins très attachants. Que ce soit Jeanne, son amie Victoire (un personnage secondaire bien allumé) et même cette Lily. Mannequin puis chanteuse dans un groupe, elle aurait pu être une sacrée caricature, mais non. Elle se révèle faite du même bois que sa grand-mère Jeanne. Aventurière elle aussi (son métier l'amène au quatre coins du monde), dans les gestes et dans l'âme, elle est en quête d'une vie peut-être plus authentique, qui passera par un retour aux sources, une plongée dans le passé familial. Je me demande même si son personnage n'est pas plus profond que celui de son aïeule.
La BD est ponctuée de poèmes de Lily (futures paroles de chansons ?), ne présentant pas grand intérêt à mes yeux mais qui contribuent à placer une ambiance plus cérébrale, plus habitée face à la superficialité du monde  professionnel dans lequel évolue la jeune femme. 

J'ai bien aimé aussi le côté "saga familiale", les personnages que l'on voit vieillis, les bouts d'histoires de chacun que l'on découvre au fil des pages.
Alors même si je ne suis pas entièrement conquise, je peux au minimum vous dire que vous passerez un chouette moment de lecture dans les pas de ces personnages tout droits sortis de l'imagination de l'auteur.
J'admire ces auteurs qui ont la capacité d'"inventer" de toute pièce, à l'opposé de ceux qui sont dans les récits personnels.

J'ai découvert avec plaisir que l'histoire de Jeanne sur les traces de son père en Afrique, avant d'être dans une bande dessinée, a été créée par le tandem Bernard/Roca en 2001 pour un album jeunesse qui a reçu, je vous en parlais au début, le Goncourt Jeunesse.
Jeanne et le Mokélé.


Un traitement graphique différent pour une même histoire, j'aime !

Tout ceci m'a donné envie, certes de lire un jour le quatrième épisode des aventures de Jeanne, La patience du tigre, sorti en 2012, mais surtout, de me plonger avec les enfants dans d'autres albums du duo d'enfer, Bernard/Roca !


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. ✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿
    Je viens te souhaiter
    UN BON DIMANCHE chère Céline !

    Les BD aventures de Fred Bernard m'ont l'air très bien !!!

    Je suis vraiment désolée pour le départ de votre chat Bambou, il est irremplaçable parce que c'était lui et parce que c'était vous ! Tant d'années passées à vos côtés, comment ne pas être triste de cette absence ?

    gros bisous et amicales pensées de l'autre bout du monde !!!!!!!
    ✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je suis en train de lire le premier tome et pour le moment ça me plait beaucoup :)
    J'ai eu le droit à une magnifique dédicace de Fred Bernard en aquarelle à Angoulême.

    C'est la première fois que je laisse un commentaire sur votre blog. J'aime beaucoup vos critiques particulièrement celle sur les BDs et romans graphiques. C'est intéressant d'avoir un autre avis que celui de Pénélope B.

    Bonne continuation et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance d'avoir pu aller à Angoulême !
      J'aurais aimé si j'habitais plus près... malheureusement, en habitant près de Lyon, c'est un peu le parcours galère !

      Au plaisir de vous revoir ici alors !

      Supprimer