mardi 21 mai 2013

Doublé Leslie Plée !


À l'heure où tout le monde (enfin, beaucoup de monde) parle de la BD écrite par son chat Michel (Vivre vieux et gros), j'ai préféré découvrir les précédentes œuvres commises par Leslie Plée.
Je me suis donc procurée Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses et L'effet Kiss pas cool.
Je les ai lues dans l'ordre, bien que ce ne soit pas nécessairement indispensable, mais vu que c'est autobiographique, autant se mettre dans les pas de l'auteure dès le début.


La première BD relate la période pendant laquelle Leslie a occupé un poste de conseillère en vente de livres, dans une grande surface culturelle (genre la Fnac mais pas la Fnac). Naïvement, elle pensait qu'elle allait exercer le métier de libraire, ou tout comme. Embauchée avant l'ouverture du magasin, la première phase d'étiquetage, d'empilage en tout genre et de mise en rayon a commencé à la faire déchanter... Rien à voir avec un travail de libraire, tout à voir avec celui de manutentionnaire.
Une fois le magasin ouvert, et son petit gilet de travail enfilé, elle a ensuite rapidement compris qu'elle ne se trouvait pas dans une petite librairie de quartier mais bien dans une grande surface de vente, soumise aux lois du rendement.

Et gérer les demandes des clients à la chaîne, ce n'est pas forcément son truc...

Non mais passer une commande client sur l'ordi, facile !
Allez, j't'explique !

Et fatalement, au bout d'un an, elle supporte de plus en plus mal ce boulot. Bonjour le stress au travail !


Angoisses quotidiennes quand elle se retrouve seule dans le rayon... la démission, comme une libération, était la fin logique à cette expérience professionnelle quelque peu douloureuse.

Cette petite BD ne paye pas de mine avec ses petits dessins tout simples - et je ne m'y serais d'ailleurs jamais intéressée s'il n'y avait pas eu cette actualité de l'auteure avec le livre écrit par son chat - mais elle est bien rigolote et très sympa à lire !

Cerise sur le gâteau... la quatrième de couverture, réponse directe à la couverture et à son titre...


Je n'ai vu ce petit dessin qu'après avoir fini le livre, et j'ai éclaté de rire.

J'ai enchaîné avec L'effet Kiss pas cool, et j'ai un peu moins aimé. Pourquoi ? Parce que les angoisses de Leslie m'ont semblé assez répétitives, et je ne voyais pas où elle voulait nous mener avec son récit.
Grosso modo, elle fait le catalogue de ses angoisses, de l'âge de 18 ans jusqu'à nos jours, avec son arrivée dans le monde de la BD et des auteurs publiés. On retrouve donc dans ce deuxième ouvrage son passage d'employée dans une grande surface du livre et comme je venais juste de finir LA BD spécialement consacrée à cette période de sa vie, forcément, ça a fait écho.
J'ai beaucoup ri sur cette planche...

Le "On l'a pas/Allez casse-toi ! (dans la tête)" m'a rappelé bien des souvenirs
de mon passage dans le commerce...

J'ai noté quelques angoisses qui m'ont rappelé une certaine personne que je connais bien... suivez mon regard...

Le stress quand il faut téléphoner, et donc, parler au téléphone...

La phobie sociale...

Bon, je ne suis pas aussi atteinte qu'elle, mais l'angoisse de devoir téléphoner, c'est pas mal moi, et pour la soirée "en société" où on ne sais pas trop comment se comporter, idem.
Il y a donc quelques planchesqui  m'ont franchement fait rigoler, je le reconnais, mais globalement, j'ai trouvé ce numéro 2 moins drôle que le 1.

Vais-je tenter la nouvelle BD de Leslie, dans laquelle elle fait parler son chat ? Je ne sais pas... Delphine (clic) n'a pas été bien convaincue et j'ai peur d'être déçue pour les mêmes raisons qu'elle. Par contre, j'aime beaucoup l'évolution du style de dessin de l'auteure, notamment la nouvelle façon qu'elle a de se représenter (moins simpliste, plus féminine et plus ressemblante du coup). 
Allez faire un tour sur son blog pour vous en rendre compte !

Rendez-vous sur Hellocoton !